Carl GHAZAROSSIAN | Ténor

Dans la presse
 

CRITIQUES DE SPECTACLES ET DE CONCERTS

-  A propos du Dottor Cajo dans Falstaff de Verdi :

« Carl Ghazarossian joue avec beaucoup d’aisance le Docteur Caïus, cet âne encore vaillant au magnifique costume. Vocalement, c’est un rôle moins important interprété pourtant avec beaucoup de pertinence. Sa voix de ténor aux aigus projetés se distingue dans les ensembles. »
Article de Jocelyne de Nicola dans GB Opera Magazine, Juin 2015

« Remarquable d’intensité et de présence vocale le Caius de Carl Ghazarossian, dont le costume expose la lubricité. »
Article de Maurice Salles dans Forum Opéra, Juin 2015

« Excellent Docteur Caïus grimé en bouc de Carl Ghazarossian »
Article de François Lesueur dans Concertclassic, Juin 2015

« Carl Ghazarossian est truculent à plaisir »
Article de Jean-Luc Macia dans Opéra Magazine, n°108, Juillet 2015

« Mentionnons enfin le Cajus rageur de Carl Ghazarossian »
Article d’Emmanuel Andrieux dans Opera on line, Juin 2015


-  A propos de Raoul de Gardefeu dans La Vie parisienne à l’Opéra de Metz :

« Carl Ghazarossian incarne un Gardefeu plus alerte, bien chanté, avec des aigus impeccables »
Article de Patrice Henriot dans Opéra Magazine, n°107, Juin 2015


-  A propos de Spalanzani dans Les Contes d’Hoffmann à l’Opéra de Toulon :

« les seconds rôles sont judicieusement distribués, avec notamment un excellent Carl Ghazarossian »
Article de Thierry Guyenne dans Opéra Magazine, n°105, Avril 2015


« l’excellent Spalanzani de Carl Ghazarossian »
Article d’Emmanuel Andrieu dans Opéra online, Mars 2015


-  A propos de Tibia dans Les Caprices de Marianne de Sauguet à l’Opéra de Reims :

« Tibia, incarné par Carl Ghazarossian occupe la scène de façon savoureuse. »
Article de José Pons dans Opéra Magazine, n°101, Décembre 2014

« Il suffit que Carl Ghazarossian endosse les habits de Tibia pour que les contours gagnent en netteté, pour que les rapports entre les personnages et même l’atmosphère changent. »
Article de Mehdi Mahdavi dans Opéra Magazine, n°99, O

 
http://www.carlghazarossian.com